Tutorial de peinture d’un Churchill camouflage afrique


Je reprends la traduction des guides de peinture de Tomwise, afin de compléter la liste des guides de peintures du site. Voici donc un tutorial sur la mise en peinture d’un Churchill en camouflage Afrique.

Je voulais pour une fois faire un Churchill qui ne soit pas tout vert, mais qui ait un peu de caractère. Je me rappelais avoir vu dans un de mes livres d’armée britannique FoW, un Churchill en livrée camouflage, ainsi que sur la boite Mid-War Monster du Churchill 3″ carrier, dont je me suis inspiré.

 

Voici tout d’abord la liste du matériel nécessaire pour la réalisation de ce guide. Toutes les peintures sont de marque Vallejo.

818 – Red Leather
819 – Iraqi Sand
863 – Gunmetal
872 – Chocolate brown
875 – Beige Brown
880 – Khaki Grey
950 – Black
951 – Flat White
955 – Flat Flesh
Vallejo Slow dry.

Magic Wash 1/3 Encre brune (GW, ou autre), 1/3 Eau, 1/3 Future Floor Polish
Compresseur – 0,5-1bar
A̩rographe РIwata HP-C plus, Badger 150

Colle cyanoacrylate
Stylo radiographe, .25

On commence la préparation de la figurine en ébarbant les coulures et en enlevant les lignes de moulage (par exemple au cutter ou à la lime). On colle les différentes pièces de la figurine afin de s’assurer que les lignes de camouflage soient bien raccord, vu que les bords de la caisse sont moulé avec la chenille. J’en profite aussi pour percer les trous afin de pouvoir placer les aimants maintenant la tourelle.

On sous-couche les figurines en noir, j’utilise un spray noir mat que l’on trouve en supermarché pour quelques euros.

L’ensemble du char est ensuite peint en “Khaki Grey (880)” avec un pinceau large. Il faut en général plusieurs couche pour avoir une couverture satisfaisante, surtout qu’il s’agit une couleur assez claire. Même si la tentation est grande de ne pas diluer la peinture, garder quand même une peinture assez liquide pour que la couverture soit homogène. L’utilisation de l’aérographe à cette étape est aussi possible.
Normalement, je procède ensuite par les éclaircissements, mais la couleur du camouflage étant très claire, il est préférable de ne pas donner trop de contraste.
J’ai peins ces véhicules avec deux aérographes différents. L’un avec l’Iwata HP-C (~280€) à gravité, et l’autre avec un Badger 150P (~60€) à succion. Le véhicule de droite est fait avec le Badger et celui de gauche avec le l’Iwata. J’ai réalisé ce petit test pour démontrer que sur des camouflages de taille importante, l’on pouvait obtenir un résultat très convenable avec un aérographe économique. La majorité (90%) de mes camouflage en 15mm on été fait avec le Badger n’ayant acheté l’Iwata que récemment.
Petite note sur la dilution des peintures Vallejo pour l’aérographe. J’utilise du produite vitre (Windex) de couleur bleu pour les diluer. Je commence normalement avec environ 20% de Windex et je mélange. Si celui-ci n’a pas la consistance du lait, j’ajoute un peu de Windex et je l’essaie dans mon aérographe. Ne diluer jamais cette peinture à plus de 40% car au-delà de ce seuil, vous allez commencer à perdre la couleur de la peinture. Si vous diluer trop, ajouter simplement un peu de peinture pour retrouver un mélange adéquat. J’ajoute aussi une ou deux gouttes de “slow dry” au mélange, pour améliorer le passage dans l’aérographe.

Avec du Iraqi Sand (819), je fais une passe grossière sur le véhicule, afin d’avoir le motif de base et le bon espacement entre les lignes de camouflage. Laisser la tourelle sur le véhicule pour que les lignes soient bien raccord avec la caisse. Gardez des lignes de camouflage assez fine pour cette étape.

Vous pouvez maintenant repasser sur vos lignes, pour les agrandir et ainsi mieux noyer les différentes couleurs.
En utilisant du Khaki Grey (880) dilué, repasser avec l’aérographe afin d’améliorer votre effet. Vous pouvez passer ainsi plusieurs fois d’une couleur à une autre, jusqu’à ce que vous obteniez l’effet désiré.
Je peins en noir, les chenilles, les écoutilles, les câbles, les mitrailleuses.
Je fais un brossage à sec, des chenilles et des câbles avec du 818 (red Leather)
Je continue le brossage à sec des chenilles et des câbles avec un mélange 50/50 de blanc et 818 (red Leather)
Puis je fais un brossage à sec avec du 863 (gunmetal), le long des chenilles. Je peins aussi dans cette même couleur la tête des outils et la mitrailleuse de tourelle. Pour les chenilles le brossage est à faire uniquement dans le sens de la longueur, si vous voulez garder un aspect un peu oxydé.
Peignez ensuite le manche de la pelle en 872 (Chocolate Brown), puis faite un brossage à sec de 875 (Beige Brown). J’applique ensuite un magic wash, sur tous les évents. Il y en a trois de chaque coté de la caisse et un à l’arrière. J’utilise de l’encre noire pour ce magic wash.
A l’aide de mon stylo radiographe 0.25, je souligne l’ensemble des creux et des lignes de brisure en noir.
On peut maintenant ajouter l’équipage, les écoutilles, et les antennes au véhicule. Les antennes sont faite avec des poiles de balai.
Pour terminer le véhicule, appliquez les décalcos, puis brosser à sec l’ensemble du véhicules en 819 (Iraqi Sand), pour uniformiser le tout. Vous pouvez ensuite vernir afin d’éliminer les reflets brillant du “magic wash” et de l’encre du radiographe.

Et voilà le résultat!


 
 

3 Responses to “Tutorial de peinture d’un Churchill camouflage afrique”

  1. avatar  dogea
    mars 26th, 2012 | 1:48

    Très sympa l’effet de surlignage obtenu avec le stylo radiographe :-P
    Merci pour cette traduction :-)
    @+
    Däävid

  2. avatar  Pitt
    mars 28th, 2012 | 4:59

    Très sympa !

    Question : où peut’on trouver le fameux stylo radiographe 0.25 stp?

    Merci

    Pitt

  3. avatar  ww2-area
    mars 29th, 2012 | 10:14

    Perso j’utilise un stylo radiograph de chez Rotring que j’ai trouvé dans une papeterie. Par exemple sur Amazon: Rotring – RapidoGraph – Stylo technique – 0,20 mm

Laisser un message

*
Pour prouver que vous n'êtes pas un bot, recopiez le code ci-dessous
Anti-Spam Image